Je participe

Je m’inscris aux temps d’échange

Inscription aux temps d'échanges
Je souhaite m'inscrire aux temps d'échanges suivants :
Consentement légal

Je contribue en ligne

Avis, contributions et questions
Que souhaitez-vous exprimer
Souhaitez-vous déposer un fichier (PDF ou zip) ?

Maximum file size: 5MB

Charte de modération
Consentement légal

Avant d’envoyer un cahier d’acteur, veuillez lire le mode d’emploi et télécharger le modèle de Cahier d’acteur

Dépôt Cahier d'acteur

Maximum file size: 10MB

Charte modération
Consentement légal
Faq Cat

Avis

DUNKERQUOIS

Relieve sans Suez : une concertation en Trompe l’œil ?
Nous apprenons par La Voix du Nord du 6 avril, que Suez, ou plutôt sa filiale Vosges Three , est maintenant entré dans la phase Enquête publique qui aura lieu du 22 avril au 24 mai 2024.
Cela nous invite à nous pencher sur le projet Relieve, et plus globalement sur la façon avec laquelle ont été abordées les questions des impacts environnementaux liés aux nouvelles implantations industrielles.

Pour consulter le PDF, merci de cliquer ici. 

Merci pour votre contribution à la concertation. 

Xavier V.

Lors de la réunion CNDP à Loon-Plage le 03 avril, la question a été posée de la situation de ERAMET en Nouvelle-Calédonie, des financements publics, de la pérennité des sites industriels, des financements publics … ERAMET nous répond « tout va bien », l’Etat est actionnaire de notre société, … Je partage donc cet article de Libération qui évoque le cas de la Nouvelle-Calédonie, où tout n’est pas si rose.

Cliquez ici pour visualiser le PDF.

Merci pour votre participation à la concertation.

Anonyme

FRANCE EN FAILLITE BUDGETAIRE : QUELS IMPACTS SUR LA VALLEE DE LA BATTERIE ?
Au milieu de la vallée de la batterie, coule la rivière de subventions …..
Emmanuel Macron, qui aura réussi à créer 1200 milliards de dettes publiques à lui tout seul ( pour un déficit cumulé de 3200 milliards) s’est montré généreux avec les investisseurs de la Vallée de la Batterie.
Quelles pourraient être les conséquences de la faillite budgétaire de l’Etat pour les heureux bénéficiaires de la vallée de Batterie ?$

Pour voir le PDF, cliquez ici. 

Merci pour votre contribution à la concertation. 

Anonyme

Que valent les grands discours socio – environnementaux d’Eramet quand ils font face aux cartes et projets du Grand Port Maritimes de Dunkerque GPMD ?

Pour voir le PDF, cliquez ici 

Merci pour votre contribution à la concertation. 

Luc C.

Le projet est ambitieux et résout un problème important de gestion des déchets lié à l’électrification du transport.
Sa localisation à Dunkerque est une opportunité pour le territoire et logique en vue de l’implantation d’unité de fabrication de batterie, nous aurons donc un circuit court sur la partie aval et sur la partie amont
Ce projet de circularité sur les batteries permettra de réduire les impacts de l’extraction minière liées à ces métaux, il permettra de s’affranchir de la fluctuation des cours mondiaux sur ceux-ci, et du chantage qui est parfois exercé par certains pays, il permettra d’augmenter notre indépendance dans ce domaine
Son implantation en zone industrialo-portuaire limite les nuisances liées au transport ou à la proximité d’habitations
Je suis donc très favorable à ce projet

Pascal H

Bonjour ci joint pdf

Cliquez ici pour consulter le PDF

Christophe P.

C’est vrai que nous ne sommes plus à une usine SEVESO prêt ! C’est vrai aussi que notre territoire n’est pas si pollué que ça !
Et pourquoi n’entend t’on jamais ce raisonnement : nouvelle usine = nouveaux ouvriers = nouveaux logements = nouvelles voitures = nouveaux camions de livraison = nouvelle pollution visuelle/sonore/olfactive…
Chaque espace de nature est remplacé par des constructions de logement dont se réjouit M. le Maire/Ministre, chaque espace vide fait la part belle aux constructions d’usines qui se prétendent « propres et décarbonées » mais tout le monde n’est pas de cet avis !

Alors non à l’arrivée de nouvelles usines qui ne viendront qu’ajouter à la misère écologique de ce territoire. Sortez de vos beaux quartiers et venez habiter dans les quartiers excentrés de la plage, vous savez Petite-Synthe, Fort Mardyck, Saint Pol…, venez nettoyer nos salons de jardin et nos fenêtres noirs de poussière, venez écouter la pollution sonore la nuit avec les usines qui dégazent, venez profiter de la pollution sonore, olfactive et visuelle des voitures et camions quand on habite proche d’une route passante, venez respirer notre bon air, celui qu’on offre à nos enfants pendant que les vôtres mettent les pieds dans le sable !

Nous vous remercions pour votre participation à la concertation. 

Pascal H

SUEZ ERAMET : Bienvenue dans le Monde Merveilleux de la Batterie
Qui sont et que vont apporter Suez et Eramet ?
La vallée Dunkerquoise de la Batterie va-t-elle se transformer en un Archipel de sites Seveso ?

Sommaire
1 Eramet
1.1 actionnariat : l’état s‘est imposé
1.2 Eramet possède les matières nécessaires à la batterie
1.2.1 manganese : Eramet un acteur majeur
1.2.2 Lithium : Eramet un acteur mineur
1.2.3 Lithium d’Eramet en Argentine : une affaire chinoise
1.2.4 Nickel la terre promise indonésienne
1.3 Eramet entre ingratitude et arrogance
2. Suez ..sous dominance financière étrangère
3. Suez / Eramet à Dunkerque : la bonne combinaison sur le papier mais …
4. XTC/Orano .. Suez/Eramet et les autres : un archipel de sites Seveso

Nous vous remercions pour votre participation à la concertation. 

Questions

Christian Fritsch

Hello Relieve Team,
very interesting project. If have some additional questions: Is the aim of the project to dismantle real battery systems? Not just dummys?
And if you do so, where you get the batteries from? Are OEM involved?

Kind regards

Merci pour votre participation à la concertation, nous ne manquerons pas de revenir vers vous rapidement.

Xavier V

Eramet aura-t-elle comme fournisseur et/ou client la future mine d’extraction de lithium dans le Massif Central, à savoir le projet Emili d’Imerys ?

Merci pour votre contribution à la concertation.

Non.  

L’usine de recyclage Relieve, se fournit exclusivement de Blackmass et non de minéraux.  

Le lithium produit est de qualité batterie et donc à destination des producteurs de précurseurs de matériau de batterie (PCam Cam).  

Les deux projets ont pour vocation de produire du lithium, pour servir entre autres le marché des batteries de véhicules électriques. Les deux projets auront donc les mêmes utilisateurs finaux, mais pas les mêmes ressources.   

Xavier V

Les EAUX de process traitées avant rejet dans le milieu naturel, à savoir la Mer du Nord via le Canal des Dunes, seront de quelle nature ? Quel éléments chimiques ou matières toxiques (métaux lourds) seront encore présents dans ces eaux ? Quels sont les taux prévus ?

Merci pour votre contribution à la concertation. 

A ce jour, les études concernant les rejets de la future usine sont en cours. Des résultats plus précis pourront être présentés lors de l’enquête publique. 

 Il est en effet prévu que les rejets, transitent par le canal des Dunes, puis par le bassin ouest avec de se répandre en mer. 

S’agissant d’une usine neuve, il y aura application des meilleurs techniques disponible (MTD) en matière de traitement des effluents. Aussi, l’usine comprendra une station de traitement des eaux avant rejet en milieu naturel.  

La qualité des eaux de rejet répondra aux normes en vigueur lors de la demande d’autorisation environnementale. Les taux admissibles des différents éléments et les méthodes de surveillance seront imposés par arrêté préfectoral et surveillées par les services de la DREAL. 

Christian M.

recyclage de batteries / durée de vie…

Pour voir le PDF, cliquez ici. 

Quelle garantie avons-nous qu’ils ne recycleront que les batteries qui n’auront plus la capacité de stocker et restituer de l’énergie ?  

Le produit entrant dans le projet d’usine ReLieVe est de la blackmass, une poudre résultant du broyage des cellules des batteries de véhicules électriques. Cette poudre contient entre autres, les métaux de valeur que sont le nickel, le cobalt et le lithium.  

ReLieVe entend s’approvisionner en blackmass auprès de recycleurs de batteries, dont la future usine de SUEZ qui devrait s’implanter à proximité de son site. Ce sont ces recycleurs qui collecteront les batteries usagées avant de les broyer pour produire de la blackmass. 

ReLieVe n’a pas vocation à traiter directement des batteries dans son usine. 

Cahier d’acteur

Dunkerque Promotion / Euraénergie